NOS BIERES

Les grandes étapes de fabrication

1) Les matières premières :
Les quatre matières premières sont l’eau, l’orge (malté), le houblon et la levure. D’autres céréales peuvent être utilisées comme le froment, le seigle, le riz, le maïs, etc...
Divers aromates et épices peuvent donner un caractère particulier à la bière.
Le maltage et le concassage : l’orge est trempée dans l’eau et maintenue dans des conditions de température et d’humidité bien précises afin de la faire germer. Cette germination permet le développement des enzymes qui assureront la transformation de l’amidon du grain (réserve alimentaire) en sucres fermentescibles.

Le malt est ensuite séché et peut être torréfié pour obtenir un grain allant du jaune au brun (noir) en passant par le doré. Le choix de ces malts déterminera la couleur de la bière. Toutes ces opérations sont réalisées dans les malteries et le brasseur utilise les malts prêts à l’emploi.

Le mélange des malts est concassé et le grain réduit en farine tout en préservant son enveloppe qui fera fonction de masse filtrante afin d’obtenir un moût clair.

2) Le brassage :

Le malt concassé est alors introduit dans la cuve matière et mélangé à de l’eau tiède. Il est ensuite chauffé progressivement à différents paliers de température afin d’extraire les matières solubles du malt et de permettre la transformation complète de l’amidon du grain en sucres (maltose) sous l’action des enzymes.

3) La Filtration :

La maische est ensuite pompée et étalée sur le filtre. La filtration s’opère par passage au travers des drêches (déchets de malt).

4) La cuisson et le houblonnage :

C’est à ce moment que l’on ajoute le houblon et éventuellement les épices ou aromates. Par la cuisson, le houblon libère ses amertumes et arômes. Il a également des propriétés antiseptiques empêchant la contamination de la bière par des micro-organismes.
La cuisson a aussi pour effet de stériliser le liquide et de détruire les enzymes qu’il contient. Ensuite, le moût est clarifié par décantation, refroidi et pompé vers les cuves de fermentation.

5) La fermentation :

Dans les cuves de fermentation, les levures décomposent les sucres en alcool et en gaz carbonique. Elles tirent leur énergie de cette transformation ; c’est leur façon de se nourrir. Il existe deux types de levures utilisées selon le type de bière fabriquée : bière de type pils ou bière spéciale. La fermentation dure d’une semaine à quinze jours selon le type de bière. Les levures utilisées dans notre brasserie sont des levures de fermentation haute (bières spéciales).

6) La maturation et l’embouteillage :

On procède à la maturation de la bière en la laissant vieillir de quelques jours à quelques semaines à basse température afin d’obtenir une bonne clarification par décantation naturelle. Durant sa période de garde, la bière mûrit et son goût s’affine. La levure se dépose et le brassin se clarifie. On effectue alors l’embouteillage soit sous pression de gaz carbonique pour les bières de type pils qui sont ensuite pasteurisées soit par refermentation en bouteilles par ajout de sucre pour les bières spéciales. Pour ces bières, la mousse est obtenue naturellement de cette façon, c’est ce procédé qui est utilisé dans notre brasserie.

7) Refermentation :

La refermentation s’opère en chambre chaude (25°C) et est terminée en quelques jours. La bière va mûrir et les goûts vont encore s’affiner. On la laissera ensuite se décanter encore quelques jours pour que le dépôt des levures de refermentation soit bien compact au fond de la bouteille. La présence de cette lie est normale pour ce type de bière.

News

Nous organisons des visites de la Brasserie ce samedi 21 mai.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir notre Newsletter.

 

Brasserie la Botteresse de Sur-les-Bois - 6 rue Fond Méan - 4470 Saint-Georges - BE 0461 149 579

webdesign : crabgraphic.com